En route vers les élections municipales et scolaires

569

Le lundi 28 octobre, les électeurs ontariens seront de nouveau appelés aux urnes, cette fois pour élire leurs conseils municipal et scolaire. La date butoir pour déposer une candidature était fixée au 27 juillet et, depuis, plusieurs ont déjà entammé leur campagne électorale. Au chapitre des nouveautés, le gouvernement a donné le choix aux municipalités d’établir un mode de scrutin préférentiel. Seule la Ville de London s’est aventurée à opérer ce changement en profondeur, devenant d’ailleurs la première municipalité au Canada à offrir aux électeurs la possibilité de voter pour les candidats par ordre de préférence.

Les citoyens qui voudront exercer leur droit de vote doivent être inscrits sur la liste électorale. Ceux qui, pour une raison ou une autre, ne sont pas certains d’y figurer peuvent vérifier sur le site voterlookup.ca s’ils sont inscrits, ajouter leur nom à la liste si ce n’est déjà fait et modifier d’autres renseignements, tel que les noms d’électeurs résidant à la même adresse.

En se présentant au bureau de scrutin, les électeurs auront besoin de s’identifier, et la liste des documents acceptés est surprenamment longue. Ainsi, outre les plus évidents, tel que le permis de conduire et la carte Santé, des documents aussi divers qu’un feuillet T4, un relevé de carte de crédit ou une police d’assurance sont considérés comme valides. La nomenclature complète se trouve sur le site web du ministère des Affaires municipales et du Logement (mah.gov.on.ca). Soulignons que la pièce d’identité par excellence, le passeport, n’est pas acceptée car l’adresse de son titulaire n’y est pas inscrite par l’autorité qui l’a émise. Qui plus est, si un électeur sait qu’il ne pourra être disponible pour voter, il peut désigner un mandataire qui s’en chargera à sa place en remplissant le formulaire à cet effet.

Bien que ce sera la politique municipale qui accaparera l’attention pendant deux mois, il ne faut pas oublier que le jour du scrutin sera également l’occasion de voter pour les conseillers scolaires. Les deux conseils francophones disposeront-ils sous peu d’une équipe renouvellée de fond en comble? C’est ce que décideront les électeurs. Du côté du Conseil scolaire Viamonde, Denis Trudel affronte Pascale Thibodeau à London tandis que Pierre Lambert est sur les rangs avec Geneviève Smith à Sarnia. Quant au Conseil scolaire catholique Providence, il sera représenté à London par George Le Mac ou Philippe Morin alors qu’une lutte à trois aura lieu à Sarnia entre Louis Guimond, Émilie Sylvain-Lindsay et Sylvie Chmielewski. À l’intention des électeurs de London, mentionnons que l’élection scolaire ne s’y fera pas selon le mode préférentiel.

 

PHOTO : Les pancartes électorales se feront de plus en plus présentes au cours des prochaines semaines.