L’Ontario, c’est aussi les vacances!

1272

Les premières semaines de l’été auront dépassé – et de loin – les attentes de ceux qui espéraient chaleur et soleil. Avec, jour après jour, des températures caniculaires dans la plupart des régions du bassin des Grands Lacs et de la vallée du Saint-Laurent, l’envie de se trouver un point d’eau où faire trempette en a tenté plus d’un. Mais l’Ontario n’étant pas la Floride, la question se pose : où aller?

Il existe pourtant de belles plages dans le sud de la province, certaines connues, d’autres moins. À Sarnia, le parc Canatara, sur le lac Huron, s’impose d’emblée, d’autant plus que ce lieu de villégiature ne se résume pas qu’à une plage mais comprend aussi une vaste zone boisée avec sentiers. On y trouve également la Ferme des animaux (Children’s Animal Farm), sorte de petit jardin zoologique où les plus jeunes peuvent se familiariser avec une vingtaine d’espèces relevant de près ou de loin de l’univers agricole : chevaux, lapins, moutons, chèvres angora, etc.

Au nord-est de Sarnia, à une heure de route, se trouve la municipalité de Grand Bend qui elle aussi se démarque par une plage des plus invitantes. C’est d’ailleurs un rendez-vous prisé des plaisanciers depuis longtemps. La plage côtoie la rue Main Ouest et les nombreux restaurants et magasins qui s’y trouvent. Les amateurs de plein air connaissent aussi, à proximité de Grand Bend, le parc provincial Pinery, reconnu pour son étonnante biodiversité, ses sentiers pédestres, sa piste cyclable et, de sa plage, sa vue imprenable sur les couchers de soleil sur le lac Huron.

Un peu plus au nord, à 45 minutes de route, les curieux peuvent découvrir Goderich où il est aussi possible de se baigner. Mais cette charmante petite ville comporte d’autres attraits aussi bien d’ordre naturel qu’historique. Sur le chemin menant à la Baie Georgienne, Goderich constitue donc une escale agréable et ce sera particulièrement le cas du 10 au 12 août prochain lors du Celtic Roots Festival : musique, danse et artisanat caractéristiques des traditions écossaises, irlandaises et bretonnes réjouiront petits et grands.

Plus au sud – et plus près de London –, d’autres localités, le long du lac Erie, sont également célèbres pour leurs plages. Port Stanley, à une quarantaine de minutes de route de London, offre tous les attraits des petites communautés rurales vivant en partie, l’été, du tourisme. Ceux qui s’y aventureront pour s’y baigner et jouer sur la vaste étendue de sable blond pourront aussi participer au Harbourfest, du 10 au 12 août, et assister à des spectacles, faire un tour de bateau sur le lac, acheter souvenirs et autres babioles, etc.

Port Burwell, un peu plus loin à l’est, demeure sans doute plus connu que les autres villages de la région grâce au sous-marin HMCS Ojibwa qui y est conservé et qui peut être visité. Baignade et camping au parc provincial du coin sont d’autres classiques de la belle saison qui, en ces lieux à la jonction de la campagne et du rivage, se passe en toute tranquillité.

Toujours plus à l’est, Port Dover, à 90 minutes de route de London, s’avère aussi une destination de choix pour ceux qui veulent combiner tous les petits plaisirs d’une journée à la plage. Mais d’autres divertissements sont au rendez-vous! Ainsi, c’est dans les environs que se trouve le parc aérien Radical Lines, où parents et enfants peuvent s’amuser dans les ponts suspendus, tyroliennes et autres infrastructures entre ciel et terre.

Dans un tout autre ordre d’idée, le Lighthouse Festival Theatre présente jusqu’en septembre des pièces et spectacles qui combleront les goûts les plus divers. Visite de vignobles, découverte de l’histoire locale, excursion en bateau, etc. : bref, il y a de tout pour tous à Port Dover.

Ne reste plus à présent qu’à prendre la route et à profiter du beau temps!

 

PHOTO: Port Dover