Société des loisirs? Un peu plus pour les hommes que pour les femmes

1336

Société des loisirs? Un peu plus pour les hommes que les femmes : selon une récente analyse de Statistique Canada, les femmes consacrent moins de temps qu’eux aux activités de loisirs.

Plus spécifiquement, les Canadiennes de 25 à 54 ans consacraient en moyenne 3,6 heures par jour à leurs loisirs en 2015 – soit 30 minutes de moins que les hommes (4,1 heures par jour).

Les Québécoises se trouvent quant à elles dans la moyenne canadienne, est-il calculé dans une publication de l’organisme de statistique fédéral dévoilée lundi, qui utilise ses plus récentes données de 2015.

Le temps que les Canadiens accordent à leurs loisirs a aussi diminué depuis 1986: à cette époque, autant les hommes que les femmes en avaient plus. Les femmes, à titre d’exemple, s’adonnaient à des activités personnelles en moyenne 4,1 heures par jour.

Fait à noter, le temps libre des femmes et des hommes diffère à la fois en quantité et en qualité, a relevé Statistique Canada, car non seulement les femmes consacrent généralement moins de temps à des activités de loisirs que les hommes, mais elles s’adonnent souvent à ces activités tout en effectuant un travail autre, ou lors d’une activité avec leurs enfants.

En 2015, près de 20 % des femmes au Canada ont effectué des tâches ménagères ou prodigué des soins tout en participant à des activités de loisirs, par rapport à 6 % des hommes. Un parent peut, par exemple, plier le linge tout en surveillant ses enfants et en regardant la télévision.

« Des études précédentes ont démontré que lorsqu’on s’adonne à des activités de loisirs en les combinant avec les tâches ménagères ou les soins des enfants, ces activités tendent à être plus fragmentées et moins relaxantes et délassantes », peut-on lire dans la publication.

Ce groupe d’âge a été choisi pour les fins de l’étude – celui des 25-54 ans – car il comprend les années de vie durant lesquelles les rôles de soutien économique et de fournisseur de soins sont les plus exigeants, précise Statistique Canada.

 

Les tâches ménagères

Sans surprise, en 2015, les femmes passaient plus de temps que les hommes à effectuer des tâches ménagères, bien que, comme lors des dernières années, l’écart se rétrécisse.

On comptait alors 2,8 heures de préparation de repas, de lavage et d’époussetage comme activité principale pour les femmes – c’est-à-dire 54 minutes de plus que les hommes, qui accomplissaient ces tâches pour un total de 1,9 heure par jour. Cela signifie que les femmes consacraient en moyenne 6,3 heures de plus que les hommes à accomplir des tâches ménagères par semaine.

Et certains rôles traditionnels semblent se maintenir: les Canadiennes étaient plus susceptibles que les hommes de préparer les repas et les collations, d’effectuer l’entretien ménager et de faire la lessive alors que les hommes étaient plus nombreux à faire l’entretien extérieur et à effectuer les travaux de réparation, de peinture et de rénovation.

Au cours des 30 dernières années, toutefois, le temps que les femmes consacraient à effectuer des tâches ménagères a diminué en moyenne de 42 minutes par jour, alors que celui des hommes a augmenté en moyenne de 24 minutes par jour. Les Canadiennes accordent aussi plus d’heures à prodiguer des soins aux enfants.

 

SOURCE : La Presse canadienne