Un nouveau chef régional pour le Collège Boréal

757

Au début du mois de juillet, Justin Patton entreprenait une nouvelle étape dans son parcours professionnel en devenant chef régional du Collège Boréal à London. Relever de nouveaux défis fait partie intégrante de la carrière de celui qui, jusque-là, travaillait à l’obtention de fonds de recherche à l’Université Western.

Originaire de Vancouver où il a appris le français, une langue dans laquelle il a amplement eu l’occasion de s’exercer à l’occasion de séjours prolongés en France et au Québec, M. Patton a étudié en langues et littératures à l’Université de la Colombie-Britannique et a notamment travaillé dans des institutions muséales. À London depuis neuf ans, il n’a pas perdu une bribe de son français et, au contraire, en fera désormais son pain quotidien au Collège Boréal.

« Ce que j’aime ici, c’est que c’est un travail où on a vraiment l’occasion d’aider les gens », explique le principal intéressé. Justin Patton cite en exemple les programmes d’alphabétisation, l’aide à la recherche d’emploi et le soutien aux immigrants. Se plaisant dans des fonctions qui lui permettent de faire sa part pour le mieux-être de la société, M. Patton est on ne peut plus à l’aise au Collège Boréal, d’autant plus qu’il est entouré d’une équipe de valeur. « Les gens qui sont ici sont passionnés par leur travail », commente le nouveau chef régional.

Le personnel aide d’ailleurs M. Patton à se familiariser avec les responsabilités qu’il a endossées il y a deux mois. Mais à peine est-il entré en fonction que le chef régional a déjà quelques projets en tête. Contribuer à ce dossier multiforme qu’est l’aiguillage des immigrants francophones vers les organismes et institutions dans leur langue est une des priorités de Justin Patton.

D’autres idées pourraient être mises en chantier au cours des prochaines années, car ce ne sont pas les besoins qui manquent ni la volonté de dynamiser la communauté. Avec Justin Patton à la barre du Collège Boréal, les francophones de London et de Sarnia disposent d’un nouvel allié pour faire avancer leurs causes.

 

PHOTO : Justin Patton